homechevron_rightProfessionnelchevron_rightCryptographie

Test de Kasiski

Ce calculateur en ligne réalise l'examen de Kasiski d'un texte saisi en utilisant les trigrammes pour essayer de découvrir la longueur de la clef

Les codes de substitution polyalphabétique ont été décrits vers le 14ème siècle (avec le Chiffre de Vigenère datant de 1533 qui est l'exemple le plus connu). Ce fut une tentative réussie pour faire face à l'analyse des fréquences. Ils étaient facile à comprendre et à mettre en œuvre. Ils étaient considérés comme incassables jusqu'en 1863, lorsque Friedrich Kasiski a publié sa méthode d'attaque de substitution polyalphabétique, désormais connue comme l'examen de Kasiski ou test de Kasiski ou méthode de Kasiski.

Ce test a pour but d'essayer de déduire la longueur du mot clef utilisé dans le code. Pour faire cela, le cryptanalyste cherche les caractères répétés dans le texte (trigrammes ou plus) et mesure la distance entre eux. Si ces caractères répétés ne le sont pas par coïncidence, alors ils correspondent également à certains caractères répétés dans le texte initial (par exemple "les") et la distance entre eux est un multiplicateur de la longueur de la clef. Le plus grand diviseur commun le plus fréquent de toutes les occurrences est la longueur de la clef la plus probable.

En ayant la longueur de clef possible, le cryptanalyse peut diviser le texte codé en colonnes, qui correspondent à des séries de substitutions du Chiffre de César simples, et les décode en utilisant l'analyse de fréquence pour découvrir le mot clef.

Le calculateur ci-dessous examine un texte saisi vis-à-vis des trigrammes répétés, puis calculent la longueur la plus probable de la clef. Il affiche la longueur et le pourcentage des distances trouvées, qui peuvent être obtenus en multipliant cette longueur de clef. Il montre également les statistiques des trigrammes répétés - combien de fois sont-ils répétés, et où la première occurrence peut-elle être trouvée.

Il est cependant utile de mentionner que la méthode de Kasiski a été remplacée par l'attaque utilisant l'Indice de Coïncidence (connue comme le test de Friedman ou test kappa) développée dans les années 1920 qui est mise en œuvre dans notre décodeur du chiffre de Vigenère.

PLANETCALC, Test de Kasiski

Test de Kasiski

Chiffres après la virgule décimale : 2
Le fichier est très volumineux; un ralentissement du navigateur peut se produire pendant le chargement et la création.
Le fichier est très volumineux; un ralentissement du navigateur peut se produire pendant le chargement et la création.

URL copiée dans le presse-papiers
Creative Commons Attribution/Share-Alike License 3.0 (Unported) PLANETCALC, Test de Kasiski

commentaires